• Accueil >
  • Recherche pré-clinique

Recherche pré-clinique

Une véritable volonté de renforcement de l’éthique et des bonnes pratiques de l’utilisation des animaux à des fins scientifiques au sein des institutions publiques de recherche s’est affirmée avec les dix mesures énoncées en 1992 par Hubert Curien, ministre de la recherche de l’époque. Parmi celles-ci figurait la mise en place de bureaux de l’expérimentation animale dans chaque organisme de recherche afin de promouvoir ces bonnes pratiques. De ce fait, la structure, alors préexistante à l’Inserm, de coordination dans le domaine de l'expérimentation animale a été officialisée par la Direction générale. Ce bureau de l'expérimentation animale (BEA) a depuis peu évolué en groupe Organismes modèles et ressources au sein du Pôle Infrastructures nouvellement créé à l’Inserm.

Tests comportementaux sur souris dans l'étude sur la dépression

Tests comportementaux sur souris dans l'étude sur la dépression. Unité Inserm 930 "Imagerie et cerveau", faculté des sciences de Tours

Il est essentiel que les dispositions encadrant la pratique de l'expérimentation animale soient effectivement connues et respectées par tous. Parallèlement à l'aspect réglementaire, il est recommandé que l'aspect éthique fasse également l'objet d'une attention soutenue de la part des expérimentateurs et du personnel d'animalerie. Enfin, et surtout, pour assurer un travail de qualité, il est nécessaire que les moyens mis en œuvre permettent de répondre aux exigences de la recherche.

Dans ce cadre, le groupe Organismes modèles et ressources est chargé d'assurer le respect des bonnes pratiques en matière d'élevage et d'utilisation des animaux à des fins scientifiques par les formations et les personnels de l'Inserm.

Il veille à la mise en application de la directive 2010/63/UE du parlement européen et du conseil du 22 septembre 2010 qui renforce la nécessité de prise en compte du bien-être animal dans les procédures expérimentales et qui a été transposée en droit français le 1er février 2013 par le décret 2013-118 qui devient un texte de référence.

Les missions du groupe Organismes modèles et ressources (anciennement Bureau de l’Expérimentation Animale)

Le groupe a pour mission principale de promouvoir les bonnes pratiques inhérentes à l’utilisation du modèle animal, ce qui implique notamment :

  • une aide à la mise en application de la réglementation encadrant le recours au modèle animal (représentation de l’Inserm au sein de commissions nationales et groupes de travail, suivi et transmission des dossiers de demande d’agrément (ou renouvellement) des établissements utilisateurs d’animaux, préparation et assistance pour les visites d’agrément, élaboration de fiches techniques pour l’application de la réglementation, dialogue avec les autorités, , assistance pour la conception et l’aménagement des établissements, conseiller scientifique et technique auprès du bureau de l’équipement et de l’immobilier ….)
  • une aide à la conception et la réalisation des projets utilisant des animaux à des fins scientifiques, éducatives ou réglementaires (assistance pour le choix des modèles et moyens de raffinement, utilisation d’antalgiques, protocoles anesthésiques, expertise vétérinaire pour la mise en place et  l’interprétation des programmes de suivi sanitaire des animaux …)
  • le développement et la participation à des actions de formation dans le domaine de l’expérimentation animale et des méthodes alternatives (mise en place de formations réglementaires avec des partenaires universitaires, formations internes dans le cadre de la formation continue, promotion de nouvelles techniques, communication vers les responsables compétences…)
  • des actions de communication et d’information sur les conditions  d’utilisation du modèle (participation à des groupes de travail français et européens, communications internes, communications grand public et médias en collaboration avec le département de la communication …)
  • une promotion de la règle des 3R et de la prise en compte de la sensibilité et du bien-être animal (assistance à la mise en place et au fonctionnement des structures en charge du bien-être animal, participation à Francopa…)

Il assure également un rôle d’information et de conseil de la Direction Générale de l’Inserm sur l’état des moyens, le recensement des compétences et des besoins concernant l’utilisation du modèle animal.

 

Contact :

Pôle Infrastructures - Organismes modèles et ressources (ex BEA)
bea@inserm.fr

Voir Modifier Créer ici