• Accueil >
  • Neurosciences, sciences cog... >
  • Mot du directeur

Neurosciences, sciences cognitives, neurologie et psychiatrie

Neurosciences - Sciences cognitives - Neurologie - Psychiatrie - Santé mentale - Addictions - Organes des sens - Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées

Mot du directeur

En France comme dans le reste du monde, la mise en place, le développement et le fonctionnement du système nerveux, en situation normale ou pathologique, forment un champ scientifique bien identifié, avec un continuum entre recherches fondamentales et cliniques.

44988 - Chambre d'enregistrement de Multi-Electrode Array (MEA) sur tranche d'hippocampe de souris

Chambre d'enregistrement de Multi-Electrode Array (MEA) sur tranche d'hippocampe de souris. "Epilepsies et pathologies infantiles" (Institut de neurobiologie de la Méditerranée INMED, Marseille)

La création d’un institut thématique multi-organismes (ITMO) consacré aux neurosciences, aux sciences cognitives, à la neurologie et à la psychiatrie répond donc naturellement à la cohérence de ce champ scientifique. Ce dernier est actuellement représenté par de nombreuses équipes au sein des organismes publics de recherche et des universités, membres de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé. Environ 550 équipes travaillent ainsi sur ce domaine, à l’Inserm et au CNRS à titre principal, mais aussi bien au CEA, à l’Inra, à l’Inria, à l’Institut Pasteur et dans les universités. Elles rassemblent environ 3 300 chercheurs, techniciens, ingénieurs et étudiants (doctorants, postdocs). Ces effectifs représentent environ 20 % des chercheurs travaillant en France dans les sciences de la vie.

L’ITMO répond à un certain nombre d’objectifs, parmi lesquels on peut citer :

  • réaliser un état des lieux et accroître la visibilité de la recherche en neurosciences en allant des études les plus fondamentales aux approches biomédicales et cliniques ;
  • contribuer à l'animation de la communauté scientifique et proposer, pour chaque domaine, une stratégie et des objectifs ;
  • traduire en actions de recherche les orientations et les priorités ;
  • coordonner des différents opérateurs nationaux concernés (organismes de recherche et agences de moyens) ;
  • assurer, dans chaque domaine, le soutien à un niveau élevé de recherche fondamentale ;
  • améliorer le dispositif général en recherche translationnelle et clinique, ainsi qu'en valorisation ;
  • organiser les indispensables transversalités entre les domaines thématiques.

4747 - Image en pseudo-couleur d'un neurone NO synthase positif dans le striatum humain

Image en pseudo-couleur d'un neurone NO synthase positif dans le striatum humain

Ce travail de concertation, de coordination et d’organisation de la recherche est mené par un comité d’experts (50,9 ko), au nombre d’une quinzaine, représentant à la fois la diversité des organismes de tutelle et celle des problématiques scientifiques concernées.

Plusieurs initiatives ont déjà été menées dans le cadre de l’institut.

Nous travaillons ainsi à mettre en place un projet d’infrastructure en recherche translationnelle dédiée aux neurosciences, de dimension nationale, en partenariat étroit avec le dispositif européen EATRIS (European Advanced Translational Research Infrastructure).

Autre domaine d’importance compte tenu du plan présidentiel : la Fondation de coopération scientifique sur la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées, abritée par l’ITMO, organise une initiative européenne impliquant une quinzaine de pays afin de mener des actions à une échelle ambitieuse (programme conjoint), nécessaire à la visibilité et à la compétitivité internationales de nos équipes. Ce même objectif de promotion qualitative a conduit l’institut à être partenaire d’une première rencontre entre les laboratoires internationaux de la recherche (regroupant les décideurs de 14 grands laboratoires pharmaceutiques) et les équipes françaises d’excellence en neurosciences.

L’ITMO souhaite également renforcer les essais cliniques à visée physiopathologique ou thérapeutique, particulièrement dans le domaine de la psychiatrie. Il travaille pour cela en étroite collaboration avec le réseau des CIC Neurosciences afin de déterminer les forces, faiblesses et opportunités (capacités d’accueil et file active de patients, expertise clinique, plates-formes techniques).

La dimension multi-échelle et interdisciplinaire de la recherche sur le système nerveux est indispensable pour surmonter le défi de la complexité : l’institut a décidé de la participation de la France à l’INCF (International Neuroinformatics Coordinating Facility) et travaillera aux approches de neurosciences computationnelles multi-échelles rassemblant biologistes, physiciens, chimistes, mathématiciens et informaticiens.

Enfin, les avancées des neurosciences et de la psychiatrie occupent une place de plus en plus importante dans les débats sociétaux et éthiques. Dans cette perspective, notre institut a naturellement vocation à servir d’interface entre ces interrogations émergentes et la communauté scientifique.

Bernard Bioulac
Etienne Hirsch
Directeurs de l’institut Neurosciences, sciences cognitives, neurologie et psychiatrie

Voir Modifier Créer ici